C’est de moi qu’il s’agit

January 09, 2011
43 secs

Voyons, 24 heures ça suffisant,
On travaille joyeusement,
Une bonne mère de famille, je suis:
Des textes à corriger tout le matin,
Ensommeillée, traduire une nouvelle est toujours intéressant,
Avant dormir, une autre tâche qu’il faut finir.

Une semaine, j’suis certaine,
Faire des boulots que j’aime,
En gardant la santé, pas de problème:
Ayant des loisirs de temps en temps,
Voir des amis, c’est important.

Trente jours, pas plus,
Ce qu’on besoin pour travailler bien,
Et quelque fois visiter ses parents:
La vie est belle, véritablement.

Une année, c’est assez,
Car on est pas paresseux, tout est merveilleux:
Faut pas suffir pour s’enrichir.

Mais en vérité,
Y a des choses qu’on peut pas éviter, le plan difficile à éxecuter.

Qu’est-ce que l’éxcuse pour laisser la porte toujours fermée?
Pour cher mari, je dois pas toujours trop occupée.
Des bruits, des maladies, j’avais tellement oublié.

Le gôut de vivre, c’est pas surtout à d’argent
Oh la la, comme on étais arrogant!

C’est de moi qu’il s’agit, vos histoires pourraient être différentes

Diikutkan dalam Lomba Puisi Bahtera, menerjemahkan Di Atas Kertas karya Eva Y. Nukman.

Editor

Ngeblog bukan "guilty pleasure". Blog-lah rumah, sedangkan jejaring sosial hanya pos ronda.